17 août 2015

ALASKA: Stampede Trail - MAGIC BUS

Le 25 mai on arrive à Fairbanks puis on se dirige vers Healy pour s'aventurer dans la nature du Denali et rejoindre le célèbre Magic Bus!

Dessin de Rory Maclean - Mai 2015





Petit rappel: Chris McCandless, devenu célèbre grâce au livre puis au film Into the Wild, s'est rendu en Alaska pour vivre loin de la civilisation et être totalement autonome face à la nature en 1992. Après 3 mois passés à vivre de la chasse et la ceuillette avec pour seul abri un bus abandonné, il décide de faire demi tour mais se retrouve bloqué par une rivière (la Teklanika) bien trop agitée et dangereuse. Il rejoint donc le bus et y décède quelques jours après.
22 ans après, le fameux bus est toujours dans la nature bien que très délabré. La réplique du bus qui a servit pour tourné le film est lui dans le jardin d'un bar à Healy. 




Le trajet pour atteindre le bus est d'environ 64km aller-retour. Pour le trouver, il faut emprunter la Stampede Road à Healy et rouler (ou marcher) 8km, jusqu'à la fin de la route. On aperçoit de là le Eight Miles Lake et commence alors le Stampede Trail!

À hauteur du Eight Miles Lake, on laisse la voiture ici.

Le trail

Tout du long le trail est relativement plat (un poil de dénivelé en deuxième partie) mais les obstacles sont nombreux (et très variés selon la saison).
Nous concernant, fin mai il y a eu énormément (et le mot est faible) de moustiques. Des nuages de petits moustiques qui se faufilent partout partout partout et nous piquent partout entrainant des démangeaisons horribles (j'ai compté jusqu'à 300 piqures sur moi). Nous étions constamment en train d'essayer de les chasser: pas une minute de répit. Nous ne pouvions même pas nous asseoir 3 minutes pour se reposer sans être attaqué par ces mini monstres. Les produits répulsifs conseillés par les locaux n'ont eu aucun effet. Il faut alors seulement redoubler (retripler) de patience et prier pour que les moustiques préfèrent le sang du voisin...



Les points d'eau ont été aussi un gros frein pour nous. Nous savions évidemment qu'il allait falloir traverser deux rivières majeures pour atteindre le bus (Savage River et Teklanika River) mais en plus de ça le sentier était très marécageux. On a souvent fait des grands détours pour essayer d'éviter les énormes flaques de boue (principalement causées par les quads) pour au final finir par marcher dedans à grandes enjambées (certaines flaques de boue étaient profondes: on pouvait s'enfoncer jusqu'à mi cuisse). Je retrouve dans mon carnet la description de ces marécages comme "longs, boueux et sans fin"




Traverser la Teklanika

Cette rivière était pour nous le challenge principal de ce trail. L'obstacle qui pourrait nous faire faire demi tour si impossible à traverser mais également l'obstacle à cause du quel l'expédition aurait pu mal finir si on ne prenait pas toutes nos précautions.
Finalement nous sommes arrivés à la rivière à la fin de la première journée de marche. Nous avons décidé de camper ici afin de traverser la rivière le lendemain matin car, comme beaucoup nous l'avait conseillé, les rivières sont souvent moins hautes et moins fortes le matin tôt. Malheureusement ça n'a pas été le cas pour nous car la rivière qui nous arrivait au dessus du genou le soir, nous arrivait aux hanche au petit matin. Nous avons cependant trouvé un endroit où le courant ne paraissait pas trop fort.



Face à la Tek


Quelques conseils pour traverser la rivière:
  • Décrocher les sangles de son sac avant la traversée en cas de chute
  • S'aventurer vers les parties de la rivière où il y a peu de vaguelettes car cela signifie qu'il y a moins de pierres en dessous et qu'il y a donc moins de risque de tomber. 
  • Plus la rivière est large plus le courant sera étendu donc moins intense. 
  • Traverser la rivière à 2 ou 3 personnes en même temps, pas plus. Les uns derrière les autres en s'accrochant au sac de celui de devant: le premier coupe le courant aux autres et les autres poussant légèrement celui de devant vers l'avant pour l'aider à vaincre la force du courant. Il faut donc que les 2 ou 3 personnes soient légèrement penchées vers l'avant. De plus il faut marcher sur le coté en même temps et lentement (sorte de pas chassé lent) en parlant "droite, gauche, droite..."
  • Ne pas se lâcher avant d'arriver au bout même si le courant parait moins fort
  • Si on est amené a trébucher et tomber: immédiatement enlever son sac qui vous emportera vers le fond et se laisser porter en restant sur le dos jusqu'à dériver vers un bord de la rivière où le courant est moins fort. Ne pas essayer à tout prix de sortir à toute vitesse en nageant car ça sera une perte d'énergie inutile.




La découverte du bus

De la Teklanika au bus le chemin paraît trèèèès long. On lit même dans le livre d'or du bus que certains ont failli faire demi tour pensant s'être trompé de chemin.


Après avoir analysé la carte une bonne vingtaine de fois pour s'assurer qu'on était sur le bonne voie, on découvre le bus en fin d'après midi. Yiiiihaa!



Et là, surprise! Rory un jeune anglais de 19 ans était en train de faire cuire son poisson fraichement pêché pour dîner!
Rory était en fait là depuis 2 jours et voulait essayer de rester ici le plus longtemps possible. A son arrivée il a passé de longues heures à nettoyer le bus et à jeter tous les déchets laissés par les locaux. Il a ensuite découvert que la Sushanna River était pleine de bons petits poissons blancs.
Rory voulait rester environ un mois, mais le manque de sucre, la disparition des poissons dans la rivière et la tempête qui s'est abattue sur le Denali l'ont forcé à revenir en ville 1 semaine et demi plus tard...



De notre côté nous avons donc passé notre première soirée à visiter, lire, regarder, photographier tout ce que nous pouvions. Nous avons ensuite diné près du feu puis sommes allés dormir: certains dans le bus (bien réchauffé grâce au poêle) d'autres dans la tente.
Le lendemain, poisson frais au petit dej! On passe la matinée à profiter du lieu puis on reprend la route vers midi.













Matériel indispensable (selon moi) pour ce trail:

  • De la nourriture lyophilisée. Certes beaucoup plus cher que le riz mais ce trail est vraiment épuisant et avoir des repas presque bons et variés redonne de l'énergie et remonte le moral!
  • Prévoir un peu plus au cas ou. On serait bien resté un jour de plus au bus si nous avions prévu plus de nourriture. Aussi nous aurions bien fait don de quelques denrées à Rory...
  • Des pastilles de purification. Sur ce trail on ne manque pas d'eau étant donné tous les points d'eau! Mais on manque d'eau potable. Prévoir donc beauuucouuup de pastilles de purification de préférence à boire après maximum 30min d'attente car les minutes passent très très lentement quand on est assoiffés!
  • Une bear spray of course! Element indispensable de sécurité. Les locaux nous conseillaient les armes mais ne sachant pas s'en servir c'est finalement beaucoup plus dangereux.
  • Pleeeein de paires de chaussettes! Il faut changer régulièrement de chaussettes pour ne pas avoir mal aux pieds et pour être au sec le plus possible.
  • Une deuxième paire de chaussure pour traverser la rivière. Il y a une différence entre marcher dans des flaques avec ses chaussures de rando et traverser une rivière! Dans le dernier cas, elle ne sécheront probablement jamais avant la fin du trail et elles finiront en piteuse état! De plus il y a rien de plus agréable que de remettre des chaussures sèchent après avoir traverser une rivière!
  • Une moustiquaire de tête. Du mois pour les périodes de mai à aout!
  • Un petit appareil photo pour immortaliser cette aventure! Vous ne regretterez pas d'avoir transporté ce petit poids en plus :)


Le retour 

Nous avons mis 2 jours pour retourner à Healy. La traversée de la Teklanika et la Savage s'est plutôt bien passée.
C'est très épuisés et affamés qu'on arrive au Eight Mile Lake et qu'on retrouve la voiture. Après une petite sieste, on file au (seul?) Resto/Bar à Healy avec des délicieeeeuux enormous burgers, de la musique, plein de bières et plein de locaux! C'est également ici que se trouve la réplique du magic bus utilisé pour le film.


Photocopie du journal de Chris dans la réplique du Magic Bus


Le lendemain, remis de nos émotions, on reprend la route pour se diriger vers le sud de l'Alaska où encore un mois de magnifiques paysages nous attend!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire